Le masque au travail

Quel masque portez vous au travail ?

Le masqueYoung dit du masque : »Le masque nous aide à préserver la part la plus intime de nous-mêmes tout en établissant des relations avec les autres de manière à pouvoir vivre en société ». Il a d’ailleurs rapporté que la personne est le masque qu’elle porte.

Chacun de nous porte un masque au travail

Comme les acteurs, nous avons tous un rôle à tenir. La différence, est nous n’avons qu’un seul rôle, celui que nous occupons dans nos fonction tous les jours, employé, cadre, fonctionnaire, ingénieur, manager ou patron.

Pour tenir ce rôle nous avons  tous un masque, le masque du rôle en question. Vous avez sûrement remarqué ces femmes qui se maquillent chaque matin et prennent presque une demi heure, parfois plus pour refaire leur masque.

Et oui, car il s’agir d’un masque. Beaucoup d’entre elles vous diront qu’elle ne pourraient pas sortir sans ce maquillage, sans leur masque. Ce masque là fait partie de leur identité. Pour les hommes, c’est la même chose. Chacun va au boulot avec une parure, plus ou moins sophistiquée, plus ou moins affirmée ou soignées.

Et cette parure fait notre masque au travail. On peut même le voir comme un déguisement utile et même indispensable pour être le mieux possible dans son environnement de travail.

Toujours en représentation au travail et ailleurs

Oui, vous l’avez compris, nous sommes au travail en représentation constante… à moins que vous ne travailliez seul, sans collègues, mais c’est plutôt rare.

En réalité, nous sommes en représentation dès que quelqu’un se trouve à nos côtésNous portons tous un masque au travail… collègues, patron, familles, conjoint ou conjointe, amis… et nous tenons un rôle auprès de chacun d’entre eux. Attention, tenir un rôle ne veut pas dire ne pas être soi même. Vous jouez là votre propre rôle bien sûr.

Vous avez d’ailleurs sans doute remarqué des personnes de votre entourage qui sont tellement en représentation que cela en devient grotesque… Ils en font trop, un peu comme un mauvais acteur qui sur-joue.

La question est donc de prendre conscience de ce rôle et de ce masque tout en restant vous même, mais pas de surjouer bien sûr.

Prendre conscience de porter un masque

il faut savoir que tout le monde n’a pas forcément conscience de porter un masque, ni même de jouer un rôle… le sien. Il y a ceux qui ne le savent pas… et il y a ceux, moins nombreux qui le savent, en particulier ceux qui ont eu la chance de faire un peu de théâtre ou d’expression corporelle.

En observant bien les choses, on se rend compte que prendre conscience de son masque, c’est aussi se donner la possibilité de le modifier. Vous l’avez sans doute remarqué, certains au travail ont un look ou une allure tellement figée qu’il font presque de la peine à voir. Certains s’enferment même dans une image qui ne les aide pas à s’ouvrir, bien au contraire.`

Alors que d’autres réussissent à faire preuve d’un peu de variété dans leur personne, sans pour autant devenir excentrique. Varier les plaisir, changer de masque ou plutôt en changer certains aspect, permet de trouver un peu plus de liberté dans un cadre parfois très strict d’un travail où il devient plus facile de s’enfermer… que de s’ouvrir. Imaginez par exemple un visage triste et fermé qui tout d’un coup se met à sourire alors que ce n’est pas du tout dans son habitude. Le changement est très impressionnant. Il contraste tellement avec ce que les autres sont habitués à voir de vous, qu’ils risquent fort d’en être surpris… positivement.

Hors, vous l’avez deviné. Le but du jeu ici est bien de s’ouvrir pour mieux vivre au travail. Car plus l’on s’enferme, moins on trouve de liberté là où l’on se trouve.

Prenez conscience de votre masque, tranquillement, pensez-y de temps à autre. Vous verrez que vous remarquerez de petites choses auxquelles vous ne prêtiez pas attentions, jusqu’ici… de petites choses que vous pourrez améliorer parfois très simplement.

Le bon, le mauvais masque

Mais alors y a-t-il un bon ou un mauvais masque. La question est pourquoi avons nous un masque ? C’est tout simple, vivre, être, c’est porter un masque pour transmettre aux autres qui on est ou qui on voudrait être.

Certains d’entre nous portent un masque et se construisent un rôle inconsciemment pour ne pas montrer aux autres qui ils sont réellement. Par exemple pour mieux entrer dans le moule de tel ou tel emploi, de telle out elle communauté se disent-ils.

D’autre au contraire sont plus « vrais que nature ». Dans les deux cas il s’agit d’un masque. Le masque peut très bien ne pas cacher qui on est, et au contraire, le laisser voir, le mettre en valeur.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais masque. Il se peut parfois que notre masque soit juste trop en décalage avec qui on est mais c’est tout. dans ce cas, le décalage se voit et il est perçu des autres. Les gens qui font trop d’efforts à être paraître quelqu’un d’autre en général, on les voit de loin. Par exemple, les hommes politiques ont souvent un masque qui dit le contraire de ce que le corps ou leur être dit. On en perçoit le décalage et étrangement cette contradiction fait qu’on a du mal à les croire. A juste titre, car dans ce cas le masque et la personne envoient des signaux contradictoires, autrement dit, l’un des deux vous ment.

Young  rapporté que la personne était ou devenait le masque qu’il ou elle porte.

Crédit photo (creative commons) : Lorenia

Vous avez pris conscience de votre masque. Cela vous a permis d’améliorer quelque chose de concret dans votre image. Faites nous en part dans les commentaires

Une réflexion au sujet de « Le masque au travail »

  1. Bonjour,
    En fait tout cela me semble bien compliqué, personnellement je ne pose pas vraiment la question du masque, je suis du style à être « authentique », d’être dans ma vie professionnelle tel que je suis par ailleurs et dans ma vie de tous les jours ou avec mes proches, avec mes qualités et …. mes défauts.

    Je pense que cela est beaucoup plus simple et puis on n’est pas dans le mensonge permanent, je trouve ce style beaucoup plus facile à vivre et à s’assumer. Ce n’est pas pour autant que je trouve le milieu de l’entreprise serein et transparent, bien au contraire…..

    Quant à dire que le fait d’être ce que l’on est c’est déjà porter un masque, je ne suis pas d’accord avec ça. Pour moi, le masque c’est la « chose » que l’on met (ou porte) pour paraître quelqu’un d’autre.

    D’autre part, il semblerait que tous les spécialistes de la question ne portent pas le même avis sur le port du « masque » :
    Je vous invite à lire cet article que j’ai trouvé fort intéressant : http://www.idem-per-idem.com/lintelligence-emotionnelle-un-piege-dans-le-milieu-professionnel-moi-je-garde-mon-masque-et-je-reste-dans-le-controle/

    Merci de votre attention.
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *