La ou les respirations conscientes

La respiration consciente, point de départ d’une posture sûre

Votre respiration est au centre de votre personne – autant qu’elle soit consciente non ?

La respiration est très importante. Elle conditionne votre posture et tellement plus d’ailleurs. Elle peut même contribuer à changer votre image selon que votre respiration est totalement inconsciente, semi consciente, ou consciente.

Respiration conscientePlus votre respiration est inconsciente, plus votre posture risque d’être elle aussi subie, avachie, molle. A l’opposé, plus votre respiration est consciente, plus votre posture devient « active », ferme, énergique.

Au bureau, rester en position assise devant son ordinateur peut à la longue générer un mal de dos, des douleurs corporelles diverses, vous figer dans une posture toute relâchée et finalement, l’image que vous donnez n’est pas très valorisante. Vous paraissez mou, comme dévitalisé. Vous n’avez clairement rien à y gagner… ni admiration de vos collègues, ni la santé.A y regarder de plus près, vous remarquerez que les personnes qui ont une posture fière et une présence affirmée ont souvent une respiration qu’ils contrôlent, au moins pendant le temps de leur prestation. Si si, regardez bien, prenez le temps de les observer, vous verrez.

Vous remarquerez aussi que les personnes les plus énergiques sont aussi rarement avachies devant leur écran. Ils sont toujours avec le corps droit, tonique. Et pour faire ça, il y a un truc génial qui marche : adopter une respiration active.

Et si la respiration devient active quand on se tient droit, c’est pour une raison toute simple. Se tenir droit en respirant de manière passive est plus difficile qu’en respiration active ou consciente.

Par exemple, on le voit très nettement chez les musiciens ou les chanteurs. Pour chanter ou jouer d’un instrument de musique, si la respiration n’est pas parfaitement maîtrisée, le son de la voix ou de l’instrument risque d’être médiocre. Hors, que l’on chante, que l’on joue de la flûte, du piano ou que l’on utilise sa voix pour parler, la façon dont vous respirez en même temps a un rôle capital dans le rendu de votre voix, dans la qualité du son que vous produisez, mais aussi de votre posture. Et oui, les deux vont ensemble.

Et le résultat ne se fait pas attendre. Une personne qui se tient bien et qui a une qualité sonore plus nette dégagera une énergie supérieure à une personne mole qui articule mal. Elle aura automatiquement plus de charisme, une meilleure présence.

Dans les arts martiaux, la médiation, le chant comme dans l’art de devenir un acteur, la maîtrise de la respiration permet de se recentrer, d’être bien dans ses baskets. Et bien pourquoi n’en serait-il pas de même dans un bleu de travail ou dans un costume cravate ?

C’est pourtant simple, les moments de stress ou de panique sont souvent accompagnés de respirations désordonnées voir bloquées. Hors, maîtriser sa respiration dans les moments de stress, c’est justement maîtriser son stress. Mais avant tout, c’est maîtriser son corps et ses mouvements, se maîtriser soi dans son ensemble… le corps avec l’esprit et même au bureau devant votre ordinateur.

Respirer consciemment au travail peut vous permettre d’améliorer considérablement votre vie professionnelle à condition de le faire concrètement et sérieusement. En fait cela aura de nombreux avantages et surtout… aucun inconvénient. vous pourrez ainsi :

  1. Reprendre le contrôle sur votre journée
  2. Mieux retrouver votre force personnelle
  3. Dégager une énergie plus grande autour de vous
  4. Diminuer ou mieux gérer votre stress
  5. Mieux réagir à la pression
  6. Mieux vous concentrer sur vos objectifs
  7. Faire les tâches de tous les jours avec un effort moindre

Comment améliorer votre respiration au travail ? les exercices

Quelques exercices simples pour une respiration plus saine

Les solutions pour mieux respirer sont nombreuses, mais il existe des exercices tout simples que tout le monde peut mettre en pratique. Mais attention, ll est important que chacun adapte ces techniques à son rythme, à sa morphologie…etc.

  1. Pour commencer, vous pouvez vous entraîner à prendre conscience de votre respiration à chaque fois que vous marchez d’un point à un autre. Le simple fait de vous concentrer sur votre respiration sans rien forcer en particulier, vous donnera un petit plus et vous fera du bien. Vous pouvez faire l’exercice en allant ou en revenant du travail. Vous pouvez faire l’exercice au travail lorsque vous êtes assis, vous pouvez le faire à chaque moment de la journée, surtout lorsque vous avez un effort physique à faire, même léger (par exemple vous tenir droit sur votre chaise).
  2. Pour continuer, vous pouvez faire le même exercice en prenant conscience de votre respiration, tout en ajoutant la prise de conscience de votre corps. Faites tout simplement la même chose. Portez votre attention sur votre respiration et ajoutez y une attention sur votre corps et sur toutes ses limites. Vous remarquerez mieux la manière dont il bouge, se déplace, en prenant conscience de chacune que ses parties, membres ou organes, mais surtout sans perdre de vue votre respiration. Vous verrez qu’en vous entraînant régulièrement à cet exercice (un peu tous les jours), vous commencerez à changer vos positions et manières de bouger, pour mieux bouger et vous détendre dans l’exercice.
  3. Pour progresser encore, vous pouvez, faire le même exercice en ajoutant encore un nouvel élément. Cette fois vous respirez de manière plus intensive, en vous concentrant particulièrement sur le fait d’expirer tout en contractant vos muscles. Le but du jeu est de garder un œil attentif sur tout votre corps comme à l’exercice précédent. Expirez à fond et tenez bien vos muscles contractés jusqu’au bout, une fois l’air expiré en une à 4 secondes et sans arrêter votre mouvement (marche à pied, monter des escaliers, vous tenir droit…). Une fois l’expiration complète, inspirez énergiquement, rapidement et recommencez. sur cet exercice l’important est de commencer avec des expirations courtes et dès que vous vous sentez à l’aise, augmentez la longueurs des expirations tout en restant énergique. Par contre gardez une inspiration rapide et courte.

Au bout d’un petit moment, vous pourrez facilement faire ces exercices, tout en faisant autre chose en même temps. Cela devient une habitude et on fini par ne plus y penser tellement on ne peut plus s’en passer. La troisième partie vous permettra si vous le faites régulièrement, de monter des escaliers rapidement sans être essoufflé en arrivant en haut.

Le mieux est de commencer doucement, mais le plus important est de faire de petits exercices régulièrement en ajoutant petit à petit un élément de plus (conscience de la respiration, puis en plus conscience du corps, puis ensuite contraction des muscles…).

Si vous pouvez les faire tous les jours, c’est beaucoup mieux, vous aurez rapidement de bien meilleurs résultats. L’important est que vous vous sentiez bien à chaque phase avant de passer à la suivante, puis ensuite, de mieux en mieux.

C’est à dire qu’avec le temps, votre concentration va s’améliorer, votre respiration deviendra plus limpide, moins en force. En expirant à chaque effort, vous verrez que l’effort vous essoufflera moins. Essayez par exemple de bien expirer à chaque effort en montant des escaliers, vous vous sentirez beaucoup moins essoufflé arrivé en haut que si vous respirez n’importe comment.

Au bout de quelques jours, vous sentirez la différence avec vos progrès. Et avec un peu de temps, vous n’aurez pratiquement plus à y penser. Votre exercice de respiration sera devenu un réflexe.

Dans tous les cas, faites en régulièrement et vous verrez votre posture se redresser, vous vous sentirez plus fort.

Vous avez déjà testé des exercices de respiration qui ont changé quelque chose dans votre vie. Faites nous en part dans les commentaires

2 réflexions au sujet de « La ou les respirations conscientes »

  1. J’ai testé des exercices de respiration associé au tapotement de points d’acupressure. C’est assez efficace pour reprendre le contrôle en cas de gros stress qui paralyse.

  2. Merci cyrille pour ton message. Super pour les exercices !
    Je pratique régulièrement les exercices de respiration moi même. J’ai même eu des cours pour ça, spécialisés sur le travail de l’acteur pour faire du théâtre.
    La technique était très particulière, mais peut se pratiquer partout, dans la rue dès que l’on marche pour aller quelque part… et ça marche d’autant mieux que l’on en fait régulièrement.
    Par contre, pour ce qui est du tapotement de points d’acupressure, il va falloir m’éclairer 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *