Qui fréquentez-vous au travail ?

Avec qui a-t-on tendance à passer du temps au travail ?

Il y a les collègues et il y a ceux que l’on préfère fréquenter

Qui fréquentez-vous ?Sans le savoir, nous préférons être  avec certaines personnes, plus qu’avec d’autres au travail, pendant les pauses, pendant le déjeuner, à la machine à café, et en toute occasion où l’on trouve un peu de temps libre.

Il se peut que se tissent d’ailleurs des relations d’amitié au travail, pourquoi pas. Vous avez dit temps libre. Umm, mais attention, vous êtes au travail. Alors n’oubliez pas que vous êtes là pour travailler et pour rendre des résultats, pas pour copiner avec un tel ou une telle. C’est là, la raison principale de votre présence ici.

N’empêche que dans la vie et au travail y compris, on a plutôt tendance à traîner avec ceux qui nous renvoient une image positive de nous même. Nous préférons de même passer du temps avec les personnes qui ont ont nos qualités ou qui ont des qualités que nous aimerions avoir.

A contrario, on a tendance à fuir tous ceux qui nous renvoient une image négative de nous même, nos défauts, nos imperfections. Jusque là, c’est du bon sens.

Qui fréquenter pour apprendre le plus ?

Pourtant à ne fréquenter que des personnes qui vous mettent en situation de confort, vous risquez juste de vous isoler de… beaucoup de monde. Cela peut renvoyer aux autres une image de vous même plutôt fermée, voir asociale dans les cas extrêmes. Et pour vous, les limites de votre vie au travail se resserrent d’elles même jusqu’au petit cercle de personnes que vous acceptez de voir dans ces moment là.

Plus ce petit cercle s’agrandit et plus votre vie au travail s’enrichit. Et il est évident que la plupart des patrons préfèrent les gens qui s’intègrent bien au collectif de l’entreprise, de l’équipe et qui n’ont pas de difficulté à communiquer avec les autres. Ce sont aussi ces gens là qui finissent par mieux comprendre le fonctionnement de l’entreprise. Ils savent prendre leurs informations à la source, auprès de leurs collègues, mieux placés pour en parler que le « on dit » souvent douteux d’un intermédiaire.

Faire l’effort d’aller vers l’autre, celui ou celle avec qui il n’est pas aussi évident de communiquer, d’être à l’aise, c’est aussi une manière de s’ouvrir, ou vous ne risquez seulement d’apprendre beaucoup, sur les autres, comme sur vous même.

Pour être clair, vous avez tout à y gagner. Les autres verrons que vous êtes en train de briser des cloisons. Ils vous verrons comme quelqu’un d’ouvert. Et quelqu’un d’ouvert à toujours un à priori positif sur quelqu’un de fermé.

Un exercice simple pour vous ouvrir aux autres et que je vous conseille de mettre en pratique. Chaque semaine, essayez de déjeuner au moins une fois avec une ou plusieurs nouvelles personnes. Vous rencontrerez ainsi petit à petit plus de gens que la plupart de vos collègues et vous en apprendrez beaucoup sur eux, sur vous, mais aussi sur l’entreprise et son activité ce qui ne peut que vous aider.

Si cela vous paraît difficile, alors commencez par des personnes que vous aimez bien, tout simplement, en choisissant la meilleure occasion pour leur proposer un déjeuner.

Crédit photo (creative commons) : Truthout.org

Vous avez élargi votre cercle de relations au travail. Cela vous a-t-il apporté une amélioration dans votre quotidien. Faites nous en part dans les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *